Achat immédiat or sur Ebay

20F or se terminant sur Ebay

Bonnes affaires eBay - O.Crottaz - Le blog à Lupus - Tradosaure - Argentum Aurum - Calculatrice Or & Argent
Achat immédiat argent sur Ebay

Lots argent se terminant sur Ebay
Nous sommes actuellement le 19 Déc 2018 07:37

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: La prochaine crise économique en perspectives.
MessagePublié: 25 Sep 2018 06:42 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 06 Juil 2011 14:17
Messages: 5926
Localisation: Portugal
La seule manière de retarder l'échéance fatale est de préserver, à tout prix, le statut de monnaie de réserve mondiale du billet vert. C'est la raison pour laquelle le prix de l'or ne peut pas monter et ne montera pas de sitôt.
Et lorsque tout ce qu'il vous reste est un marteau, tout ce qui vous entoure ressemble à un clou. Quand l'oncle Sam n'aura plus que son armée, nous aurons la guerre...


La prochaine crise économique en perspectives.
25 septembre 2018 – Les Crises – Par Truthdig, Chris Hedges, 10-09-2018

Pendant la crise financière de 2008, les banques centrales du monde entier, y compris la Réserve fédérale américaine, ont fait marcher la planche à billets pour injecter des milliers de milliards de dollars dans le système financier mondial. Cet argent, produit pour l’occasion, a créé une dette mondiale de 325 000 milliards de dollars, soit plus de trois fois le PIB mondial. Cet argent artificiel a été accumulé par les banques et les grandes entreprises, prêté par ces banques à des taux d’intérêt usuriers, utilisé pour le service de dettes insoutenables ou pour racheter des actions, pour le plus grand bénéfice des élites qui en ont tiré des millions. L’argent ainsi fabriqué n’a pas été investi dans l’économie réelle. Aucun produit n’a été fabriqué ni vendu. Les ouvriers n’ont pas accédé à la classe moyenne avec des revenus, une couverture sociale et des retraites pérennes. Aucun projet d’infrastructure n’a été lancé. L’argent ainsi produit a gonflé de nouvelles bulles financières colossales bâties sur la dette et couvertes par un système financier en ruine et voué à la faillite.

Qu’est-ce qui déclenchera le prochain crash ? Les 13 200 milliards de dollars de dettes insoutenables des ménages américains ? La dette insoutenable de 1 500 milliards de dollars des étudiants ? Les milliards que Wall Street a investis dans la fracturation hydraulique, secteur qui a dépensé 280 milliards de dollars de plus que ce qu’il a rapporté ? Qui sait. Ce qui est certain, c’est qu’un krach financier mondial, qui éclipsera l’effondrement de 2008, est inévitable. Et cette fois, avec des taux d’intérêt proches de zéro, les élites n’ont pas de plan de sauvetage. La structure financière se désintégrera. L’économie mondiale entrera dans une spirale mortifère. La fureur d’une population trahie et paupérisée renforcera, je le crains, les démagogues de droite qui promettent la vengeance contre les élites mondiales, le renouveau de la moralité, le retour aux racines d’une époque mythique où immigrants, femmes et personnes de couleur savaient où était leur place, et enfin un fascisme chrétien.

La crise financière de 2008, comme le souligne l’économiste et chroniqueuse de Truthdig Nomi Prins, a « transformé les banques centrales en une nouvelle classe de mandataires du pouvoir ». Ils ont pillé les richesses nationales et amassé des milliers de milliards pour devenir politiquement et économiquement incontournables. Dans son livre Collusion: How Central Bankers Rigged the World, [Collusion : Comment les banquiers centraux ont arnaqué le monde, NdT], écrit-elle, les banquiers centraux et les plus grandes institutions financières de la planète se livrent à des manipulations frauduleuses sur les marchés mondiaux et fabriquent ce qu’elle appelle de la « fausse monnaie », pour faire gonfler des bulles spéculatives et en retirer un profit à court terme tout en nous conduisant vers « un dangereux précipice financier ».

« Avant la crise, ils étaient ‘sous pilote automatique’, en particulier la Réserve fédérale, qui est censée être le principal régulateur des grandes banques aux États-Unis », a déclaré M. Prins lors de notre rencontre à New York. « En se comportant ainsi, elle porte la terrible responsabilité de la crise financière. Elle est devenue dérégulatrice au lieu de régulatrice. Dans le sillage de la crise financière, la solution qui a été proposée pour sauver l’économie d’une grande dépression ou d’une récession, quelle que soit la terminologie du moment, était de fabriquer des dollars virtuels par milliers de milliards. »

Selon des chercheurs de l’Université du Missouri, la Réserve fédérale a confié environ 29 000 milliards de dollars de cet argent fabriqué à des banques américaines. Vingt-neuf mille milliards de dollars ! Nous aurions pu offrir la gratuité des frais de scolarité à tous les étudiants ou la gratuité universelle des soins de santé, restaurer notre infrastructure en ruine, faire la transition vers une énergie propre, annuler la dette des étudiants, augmenter les salaires, sauver des propriétaires surendettés, créer des banques publiques pour investir à bas taux dans nos collectivités, garantir un revenu minimum pour tous, créer un vaste programme de création d’emplois pour les chômeurs et les personnes sous-employées. Seize millions d’enfants n’iraient pas au lit le ventre vide. Les malades mentaux et les sans-abri – on estime que 553 742 Américains sont sans abri chaque soir – ne seraient pas laissés à la rue ou enfermés dans nos prisons. L’économie reprendrait du poil de la bête. Au lieu de cela, 29 000 milliards de dollars d’argent fabriqué de toutes pièces ont été remis à des escrocs de la finance qui sont sur le point d’en faire disparaître la quasi-totalité et de nous plonger dans une dépression comparable à celle du crash mondial de 1929.

Kevin Zeese et Margaret Flowers écrivent sur le site Web Popular Resistance : « Un sixième de ce montant pourrait offrir un revenu de base de 1 000 dollars par mois, ce qui coûterait 3 800 milliards de dollars par an, doubler les prestations de sécurité sociale pour les porter à 22 000 dollars par an, ce qui coûterait 662 milliards, offrir 10 000 dollars de prime aux enseignants du public américain – 11 milliards – les établissements d’enseignement supérieur gratuits pour tous les diplômés du secondaire – 318 milliards – ainsi que les écoles maternelles pour tous – 28 milliards. L’amélioration de l’assurance-maladie et son ouverture à tous permettraient à la nation d’économiser des milliers de milliards de dollars sur une décennie ».

Une clause d’urgence de la Federal Reserve Act de 1913 permet à la Réserve fédérale (FED) de fournir des liquidités à un système bancaire en difficulté. Mais la Réserve fédérale ne s’en est pas tenue à la création de quelques centaines de milliards de dollars. Elle a inondé les marchés financiers par une création monétaire insensée. Cela a eu pour effet de donner l’impression que l’économie était relancée. Et pour les oligarques, qui eux, contrairement à nous, avaient accès à cet argent bidon, c’était le cas.

La FED a ramené les taux d’intérêt à presque zéro. Certaines banques centrales européennes ont instauré des taux d’intérêt négatifs, ce qui signifie qu’elles paieraient les emprunteurs pour que ceux-ci acceptent de s’endetter. La Réserve fédérale, par un habile jeu d’écritures, a même permis aux banques en difficulté d’emprunter à taux zéro pour acheter des bons du Trésor des États-Unis. Les banques restituaient ensuite ces bons à la FED et qui leur versait au passage un 0,25% d’intérêt. Bref, la FED a prêté de l’argent aux banques à un taux d’intérêt pratiquement nul, puis la FED leur a versé des intérêts sur l’argent qu’elles avaient emprunté. La FED a également racheté aux banques des actifs hypothécaires sans valeur et d’autres actifs toxiques. Comme les autorités de la FED pouvaient fabriquer autant d’argent qu’elles le voulaient, peu importait comment elles le dépensaient.

« C’est comme aller à un vide-grenier et dire : “Je veux ce vélo sans roues. Je te le paierai 100 000 $. Pourquoi ? Parce que ce n’est pas mon argent” », a dit Prins.

« Ces gens ont truqué le système », a-t-elle dit au sujet des banquiers. « Il y a de l’argent fabriqué au sommet. Il est utilisé pour gonfler les actifs financiers, y compris les actions. Ça doit bien venir de quelque part. Parce que l’argent est bon marché, il y a plus d’emprunts par les entreprises et par le gouvernement. »

« Où allez-vous puiser pour rembourser ? » a-t-elle demandé. « Dans la nation, dans l’économie. Vous captez l’argent de l’économie réelle et des programmes sociaux. Vous imposez l’austérité. »

Étant donné le montant astronomique de la création monétaire qu’elles devront rembourser un jour, les banques n’ont d’autres solutions que de prêter à tout va [pour s’assurer de revenus futurs, NdT]. C’est pourquoi, lorsque vous êtes à découvert sur votre carte de crédit, le taux d’intérêt grimpe à 28 %. C’est pourquoi, si vous vous déclarez en faillite personnelle, vous restez redevables de votre prêt étudiant, et ce alors qu’un million de personnes par an font défaut sur leurs prêts étudiants, et le taux de défaut de ces emprunteurs devrait atteindre 40% d’ici 2023.

C’est pourquoi les salaires stagnent, voire baissent, alors que les prix, qu’il s’agisse des soins de santé, des produits pharmaceutiques, des frais bancaires ou des services publics de base, montent en flèche. La dette imposée s’accroît pour nourrir la bête jusqu’à ce que, comme dans le cas de la crise des subprimes, le système prédateur succombe du fait de faillites de grande ampleur. Par exemple, comme pour toutes les bulles financières, un jour les prévisions extrêmement optimistes de bénéfices d’industries comme celle de la fracturation hydraulique ne seront plus une justification reconnue pour continuer à injecter des fonds dans des entreprises en difficulté, accablées de dettes qu’elles ne pourront jamais rembourser.

« Les 60 plus grandes sociétés de prospection et de production ne génèrent pas suffisamment de chiffre d’affaire pour couvrir leurs dépenses d’exploitation et d’investissement », écrit Bethany McLean dans un article intitulé « The Next Financial Crisis Lurks Underground » [La prochaine crise financière rôde sous terre, NdT] publié dans le New York Times, au sujet de cette industrie en déclin. « En moyenne, de mi-2012 à mi-2017, elles ont enregistré ensemble un déficit trimestriel de 9 milliards de dollars. »

Le système financier mondial est une bombe à retardement. La question n’est pas de savoir s’il va exploser, mais quand il va exploser. Et quand ce sera le cas, les spéculateurs mondiaux ne pourront plus utiliser la création monétaire pour faire face à la débâcle, ce qui entraînera un chômage massif, des prix élevés pour les produits importés et services les plus essentiels ainsi qu’une dévaluation qui fera que le dollar ne servira presque plus à rien, car il sera abandonné comme réserve monétaire mondiale. Ce tsunami financier fabriqué de toutes pièces transformera les États-Unis, qui sont déjà une démocratie en faillite, en un État policier autoritaire. La vie ne vaudra plus grand-chose, surtout celle des plus vulnérables – travailleurs sans papiers, musulmans, pauvres racisés, filles et femmes, anti-capitalistes et anti-impérialistes qui seront catalogués comme agents de puissances étrangères – qui vont être diabolisés et persécutés car rendus responsables de l’effondrement. Les élites, dans une tentative désespérée de s’accrocher à leur pouvoir débridé et à leur richesse obscène, démembreront ce qu’il restera des États-Unis.

Source

_________________
" Sur terre, il y a deux types de personnes. Ceux qui sachent et ceux qui croient sachoir. " Emile Zola


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Exabot [Bot] et 11 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Sauter vers:  
Powered by phpBB2007 phpBB Group
Translated by phpBB.fr © 2007, 2008 phpBB.fr



Vendre des bijoux ou de l'or sur oravendre.com



Pensez à Amazon pour vos achats