Achat immédiat or sur Ebay

20F or se terminant sur Ebay

Bonnes affaires eBay - O.Crottaz - Le blog à Lupus - Tradosaure - Argentum Aurum - Calculatrice Or & Argent
Achat immédiat argent sur Ebay

Lots argent se terminant sur Ebay
Nous sommes actuellement le 17 Aoû 2017 03:39

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 319 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 28, 29, 30, 31, 32  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Re: USA : crise, budget, dette, bourse et krach
MessagePublié: 17 Déc 2016 12:24 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Mai 2010 20:13
Messages: 730
Noël est revenu les amis, tout va bien dans "le meilleur des mondes".
Vous ne le saviez pas ? La Fed vous l'annonce : "L'économie américaine continuera d'afficher de bonnes performances." d'après Janet Yellen.
D'où ce relèvement du taux directeur d'un fabuleux quart de point de pourcentage comme s'y attendaient les marchés.
Le taux de chômage est projeté à 4,5% en 2017 contre 4,6% initialement prévu ... Bref, tout baigne.
Bien sûr, on ne va surtout pas dire que le thermomètre est truqué et que le taux réel friserait plus les 22 % ... Cela ferait mauvais genre.
On se demanderait presque pourquoi Trump propose un programme de relance puisque tout va si bien.
Dans ce programme, Trump propose une baisse des impôts et un plan d'investissement dans les infrastructures.
Mais concrètement, comment va-t-il réussir à financer cela sans augmenter la dette ?
La suite au prochain épisode ...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: USA : crise, budget, dette, bourse et krach
MessagePublié: 01 Avr 2017 18:56 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Mai 2010 20:13
Messages: 730
Non ce n'est pas un poisson d'avril, le mois de mars a vu la Fed augmenter d'un quart de point de pourcentage la fourchette de son taux interbancaire au jour le jour tant le marché du plein emploi "continue à se renforcer", l'activité économique connaissant toujours selon la FED une "expansion à un rythme modéré" aux États-Unis. D'un autre côté, la Fed reste cependant prudente quant à l'avenir, au point de ne tout de même pas prévoir une accélération du nombre de hausses de taux cette année, qui aurait pour but de prévenir une surchauffe de l'économie. On en est loin en effet ... Elle garde donc ses prévisions de croissance à 2,1 % pour cette année et même pour l'année prochaine. Le secrétaire au Trésor Steve Minuchin lui n'a peur de rien et pense que l'économie des États-Unis pourrait croître de 3% dès 2018 ... Donald Trump va même jusque 4 %. En attendant, ses projets de relance se concrétiseront-ils ? Et que devient la dette dans tout ça ? Le secrétaire au Trésor a demandé en mars dans une lettre au Congrès d' accroître dès que possible la limite d'endettement. Selon le Bureau du budget du Congrès (CBO), le Trésor pourrait tenir par des mesures techniques jusqu'à l'automne avant de frôler celle-ci. Bref, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. D'ici là, il y aura encore de l'eau qui coulera sous les ponts et avec elle de beaux poissons.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: USA : crise, budget, dette, bourse et krach
MessagePublié: 02 Juin 2017 09:27 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Mai 2010 20:13
Messages: 730
Vivre à crédit sur la santé du monde, voilà ce que le président des Etats-Unis d'Amérique, Donald Trump, a pris hier comme décision historique.
En voulant se retirer de l'Accord de Paris, un accord difficile que les Français avaient réussi à obtenir pour l'avenir du monde, Trump préconise non seulement le repli sur soi avec l'América First mais il alourdit considérablement la dette des Etats-Unis envers le monde entier pour ce qui est de la destruction des ressources et de l'équilibre écologique de la planète. C'est notre patrimoine naturel commun qui est attaqué dans la destruction des espèces que le réchauffement climatique génère. C'est notre avenir d'humains sur cette planète qui est mis en danger. Le prix Nobel de médecine, Christian de Duve, avant de mourir, avait bien relevé comme mortifère l'inclinaison à privilégier le bénéfice immédiat au détriment de l'avantage à long terme dans son livre "Génétique du péché originel". Il relevait cependant à la fin de l'ouvrage que le monde commençait à s'émouvoir et que certaines mesures nationales et internationales se dessinaient autour du réchauffement climatique. Il terminait en souhaitant que les dirigeants de ce monde s'impliquent plus activement dans la lutte pour la sauvegarde de l'humanité et du monde vivant avant qu'il ne soit trop tard. Donald Trump montre aujourd'hui que seul l'intérêt à court terme compte pour lui et que seuls comptent les intérêts financiers des lobbies qu'il sert, quel que soit le prix à payer pour les générations futures. Malheureusement un jour, la facture sera présentée et les dettes devront être honorées. Et ce jour-là sera terrible pour l'humanité entière.

Référence : Christian de Duve, Génétique du péché originel. Le poids du passé sur l'avenir de la vie, Paris : Odile Jacob (2009).


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: USA : crise, budget, dette, bourse et krach
MessagePublié: 02 Juin 2017 11:06 
Hors-ligne

Inscrit le: 12 Mar 2012 17:25
Messages: 930
Citer:
Vivre à crédit sur la santé du monde

C'est un point de vue, en existe-t'il d'autres ?

"repli sur soi" lexique emprunté à la doxa européenne et aux divers progressistes qui savent inverser les courbes sans que ca se voit.

Le repli sur soi ne géne personne lorsqu'il s'agit de la russie, les sanctions imposées par l'union européenne constituent une sorte de repli sur soi entre européens bien pensants. Dans ce cas c'est bien ! approuvé et loué.

Vivre à crédit sur le budget des générations futures ne gène personne, parlons vite des choses qu'on peut difficilement influencer, le climat au hasard.

Juste pour rappel les bassin parisien a été par deux fois recouvert par la mer (Cf fossiles @ -10/-20m sous paris). les espèces végétales fossiles qu'on y découvre témoignent d'une température bien plus élevée qu'aujourd'hui, or le climat s'est depuis refroidi, était-ce un évènement unique ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: USA : crise, budget, dette, bourse et krach
MessagePublié: 02 Juin 2017 11:42 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Avr 2012 19:30
Messages: 2924
Localisation: Paris ou, hélas, un peu à côté
J'ai écouté le discours de Trump hier, à partir du moment où je suis tombé dessus par hasard (assez tôt je pense) et jusqu'à la fin. J'ai trouvé claire la façon dont il a affirmé que l'accord de Paris ne visait pas à éradiquer par exemple le charbon, mais à transférer les emplois charbonniers dans des pays non-occidentaux comme la Chine et l'Inde, tout en faisant financer un fonds par ces mêmes pays (occidentaux, bien sûr) à qui il interdit le charbon alors que, par exemple, Chine et Inde ont le droit de construire de nouvelles centrales à charbon pour encore des années voire des décennies (et ceci, je suppose, tout en versant moins au dit fonds).
J'y vois plus un énième moyen pour certains pays (et pas nécessairement des petits !) non-occidentaux de vivre en étant portés à bouts de bras par l'Occident.

D'un côté (cf. topic lancé sur le discours hallucinant d'Asselineau sur l'aide à l'Afrique, qu'il juge bien insuffisante et semble voir comme une nouveauté toute fraîche) on vante les possibilités offertes par le fait que ces pays reçoivent tout cuit un état technologique auquel ils n'ont participé en rien (il y a bien une raison ! Leur incapacité) et donc sans être coincés par de vieilles habitudes, de vieux intérêts et de vieilles installations, de l'autre on leur offre la possibilité de continuer à construire pour des décennies des installations que nous jugeons périmées et néfastes en même temps qu'on bride le développement des pays occidentaux (= ceux qui ont inventé 99% de tout ce qui existe, que ce soit au charbon ou à d'autres énergies) tout en leur faisant financer des fonds dont une bonne partie ira aux pays à qui on présente avec un sourire ultra-brite l'avenir du charbon.
Je vois surtout dans cette décision de Trump la marque d'une révolte du monde occidental face au fait de faire vivre depuis des siècles des pays qui n'en ont jamais rien fait et n'en feront jamais rien.
Quant à l'environnement, comme disent les Africains en polluant à fond les manettes : "les Blancs inventeront bien quelque chose pour réparer". Encore faut-il leur en laisser la latitude, c'est-à-dire ne pas les détruire par le chômage et la submersion.

_________________
Il importe de devenir dangereux.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: USA : crise, budget, dette, bourse et krach
MessagePublié: 02 Juin 2017 23:15 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Avr 2012 19:30
Messages: 2924
Localisation: Paris ou, hélas, un peu à côté
Cette vidéo du discours de Trump sur les accords de Paris doit être intégrale ou de peu https://www.theguardian.com/environment ... ment-video

A défaut du discours lui-même, un article assez synthétique mais de qualité sur le sujet http://www.dreuz.info/2017/06/02/trump- ... tres-pays/
"Trump : « les Accords de Paris ne protégeaient pas le climat, mais distribuait notre richesse à d’autres pays »

Publié par Jean-Patrick Grumberg le 2 juin 2017

« J’ai été élu pour représenter les citoyens de Pittsburgh, pas ceux de Paris. »

Ce que vous allez lire ici, vous ne le lirez nulle part ailleurs, car je vais vous parler de chiffres et de faits vérifiables, et non de la religion climatiste dont je suis agnostique.

Pour ceux qui comme moi l’ont regardé, nous avons été gratifiés du discours d’un grand leader, de la trempe de ceux qui marquent l’Histoire. Le public présent dans le Rose Garden de la Maison-Blanche ne s’y est pas trompé, et a acclamé debout le discours de Trump – personne ne vous le dira.

Parfaitement argumenté, articulé et documenté jusque dans les moindres détails, le Président Trump a expliqué avec pédagogie et bon sens pourquoi les États-Unis se retirent des accords de Paris sur le climat.

Ce fut le discours d’un vrai leader, car il a contre lui l’ensemble des dirigeants européens et des médias et ils ne l’impressionnent pas, et ce fut en réalité le discours d’un grand homme, courageux et habité par sa mission au service du peuple.

Je vais vous surprendre, mais je comprends, et j’excuse par avance les insultes, les quolibets, le vitriol, les sarcasmes et les rires, les menaces populistes, que les journalistes et les politiciens européens frustrés, petit Macron en tête, déverseront sur Trump.

•Je les excuse parce qu’ils ont atteint leur niveau d’incompétence. C’est triste à dire parce que la France était un pays culturellement remarquable, mais le principe de Peter s’applique, je l’ai constaté en observant les rires gras et le front bas des scribouillards français s’amusant de la forte poignée de main de Macron à Trump. Pauvre métier de la presse tombé dans le Ici Paris et les chiens écrasés.

•Je comprends l’hystérie des médias parce que le Président Trump applique les principes qu’ils combattent avec force depuis des années : la défense de l’emploi, la vigueur de l’économie, la protection des travailleurs, la souveraineté, et parce que leur château de sable progressiste, qui n’intéresse que les bobos, s’écroule sous leurs yeux.

•Le Président Trump a la volonté et le pouvoir de faire et il agit. Eux, pour faire, n’ont que les lieux de commodités, et le papier qu’on y utilise, c’est le leur.

Premier constat

Inutile de faire semblant, aucun journaliste, moi y compris, n’avons de connaissance scientifique sur le sujet climatique. Les experts, les politiciens (plus que les autres) et les journalistes qui paradent sur les plateaux, ont tous reçu des petites fiches à lire.

Ce sont les scientifiques qui savent. Mais il n’existe pas de consensus scientifique sur le réchauffement du climat (le mot réchauffement a même été supprimé des documents officiels), et parmi les scientifiques qui admettent un réchauffement climatique, il n’y a pas non plus consensus sur le fait qu’il soit causé par l’homme.

La dernière fois que j’ai vérifié, la recherche scientifique consistait à tenter de détruire scientifiquement une théorie pour la valider. Ici, les scientifiques qui tentent de faire leur métier sont socialement condamnés. Nous sommes revenus à Galilée, condamné pour avoir soutenu que la terre est ronde. Un présentateur météo français a été licencié pour avoir douté dans son livre du réchauffement créé par l’homme.

Il existe un scandale, bien réel celui-là, que les médias ont vite étouffé, le ClimatGate : des hackers ont exposé les échanges de mails entre scientifiques qui discutaient du chiffre de réchauffement à diffuser au monde pour effrayer les politiques et les faire bouger. Il n’y a pas grand-chose de scientifique là dedans si vous voulez mon avis.

Second constat

Donald Trump ne s’est pas opposé à un accord global sur le climat, et c’est pourtant ce que l’ensemble des imbéciles médias écriront.

Ce que Trump a dénoncé, c’est un mauvais accord, pas un mauvais combat. Emmanuel Macron l’a reconnu sans le vouloir : il a répondu à Trump qui le demandait, que les accords ne sont pas renégociables. Cela non plus, vous ne le lirez pas.

Troisième constat

Ces accords étaient un contrat de dupe. Pourquoi fallait-il attendre le discours de Trump pour l’apprendre ?

Si l’objectif était de réduire les émissions de CO2, a fait remarquer Trump, alors pourquoi la Chine et l’Inde, plus gros pollueurs de la planète, n’ont-elles dans cet accord aucune obligation de réduire leurs propres émissions ?

Les aberrations des Accords de Paris

•Selon les Accords de Paris, les États-Unis doivent d’ici 2040, réduire leur production de charbon de 86%, mais pendant ce même temps, la Chine est autorisée à construire des centaines de mines de charbon. « Donc nous ne pouvons pas construire des mines, mais ils peuvent, » dit Trump.

•L’Inde est autorisée à doubler sa production de charbon d’ici 2020 et les États-Unis doivent la réduire, en quoi cela profite-t-il à la réduction du CO2 ? « Réfléchissez à ça, dit Trump. L’Inde peut doubler sa production de charbon. Nous sommes supposés éliminer la nôtre. Même l’Europe est autorisée à continuer à construire des mines de charbon. »

•La Chine est autorisée à augmenter ses émissions de CO2 pendant 13 ans : « ils peuvent faire tout ce qu’ils veulent pendant 13 ans, pas nous, » explique Trump. Là encore, en quoi cela contribue-t-il à lutter contre le réchauffement ?

•Pour respecter ses engagements, les États-Unis devront réduire leur production de gaz naturel de 31%, de papier de 12%, de ciment de 23%, de fer et d’acier de 38%. Mais ces matières premières, les États-Unis en ont besoin. Ils devront alors les importer. Donc, laisser d’autres pays les produire ! Où est la logique ? Où est la réduction des gaz à effet de Serre ?

« En résumé, les accords n’éliminent pas des emplois, ils se contentent de les transférer en dehors des États-Unis, et les envoient dans des pays étrangers », note Trump, qui ajoute, « ces accords sont moins à propos du climat et beaucoup plus à propos des avantages financiers que vont en tirer d’autres pays que les États-Unis. »

La stupidité des Accords de Paris

Trump : « Même si les Accords de Paris étaient totalement mis en place, que toutes les nations les respectent à la lettre, ils estiment qu’ils réduiront la température globale de deux dixième de degré Celsius d’ici l’an 2100 ! »

Trump : « en fait, 14 jours d’émission de carbone juste par la Chine annulent les gains de l’Amérique — et c’est une statistique incroyable — annule totalement les réductions obtenues par les États-Unis jusqu’à l’an 2030, après que nous aurons dépensé des milliards et des milliards de dollars, perdus des emplois, fermé des usines, et souffert d’un coût bien plus élevé de l’énergie pour nos entreprises et nos habitations ».

La punition alter-mondialiste contre « l’arrogance » des pays occidentaux

Au-delà des accords de réduction draconiens infligés aux États-Unis, un autre outil de redistribution des richesses vers d’autres pays était prévu : le soi-disant « Fond vert pour le climat » de l’ONU, qui exige que les pays industrialisés versent 100 milliards de dollars par an d’aide à des pays étrangers (dont la Chine et l’Inde !)

•Sauf qu’en 2015, le directeur exécutif du programme a indiqué que ce montant devait être réévalué à 450 milliards de dollars par an à partir de 2020.

•Et sauf que les pays les plus pollueurs n’ont pas la moindre obligation de contribuer à ce fond !

•Et sauf enfin que personne n’a été capable d’articuler à quoi servira cet argent, et qui en bénéficiera.

Conclusion

Le joujou des gauchistes est brisé. Ils font pipi dans leur culotte. Nicolas Hulot fait plus pipi que les autres. « La décision de Trump est une injure à l’avenir » dit-il : il n’a même pas écouté ce qu’a dit le Président américain, il s’est contenté des critiques des médias anti-Trump !

Le président Trump a promis pendant sa campagne de ne plus gaspiller d’argent pour le douteux réchauffement climatique, et de créer des emplois et générer de la richesse pour les classes moyennes. Il a été démocratiquement élu sur ce programme, il le met en application, cela s’appelle la démocratie, un concept qui n’intéresse plus du tout la gauche, qui pense que les élites devraient décider ce qui est mieux pour le peuple.

•Selon l’étude de la National Economic Research Associates, quitter les Accords de Paris va permettre de sauver 2,7 millions d’emplois d’ici 2025.

•Le Wall Street Journal hier écrivait : « La réalité est que se retirer [des Accords de Paris] est dans l’intérêt économique de l’Amérique, et cela ne fera pas grand-chose sur le climat. »

•Les États-Unis sont l’un des pays les moins pollués au monde. Ils vont continuer à l’être. C’est l’un des pays où l’air et l’eau sont les plus purs au monde et ils vont le rester. (Les États-Unis se classent 4 fois dans la liste des 10 régions où l’air est le plus pur au monde : source : aqicn.org)


Donald Trump : « en tant que président, j’ai une obligation, et cette obligation est envers le peuple américain. Les Accords de Paris Accord auraient sapé notre économie, paralysé nos travailleurs, affaibli notre souveraineté, imposé des risques légaux inacceptables, et nous aurait placé dans une position désavantageuse par rapport à d’autres pays du monde. Le moment est venu de quitter les Accords de Paris — (Applaudissements) — et il est temps de mettre en place un nouvel accord qui protège l’environnement, nos entreprises, nous citoyens, et notre pays ».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info."

_________________
Il importe de devenir dangereux.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: USA : crise, budget, dette, bourse et krach
MessagePublié: 03 Juin 2017 12:16 
Hors-ligne

Inscrit le: 07 Juil 2010 18:38
Messages: 2619
Paris a écrit:
«construire des mines de charbon" © Jean-Patrick Grumberg"
:P :lol: c'est un français qui cause :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: USA : crise, budget, dette, bourse et krach
MessagePublié: 04 Juin 2017 07:05 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Mai 2010 20:13
Messages: 730
Je pense que dans cette file, on a toujours essayé de considérer les faits tels qu’ils sont. Si le chômage américain est bien plus élevé qu’on veut tenter de nous le faire croire, qu’il s’agisse de Bush ou Obama, nous le dirons parce qu’un fait est un fait. Trump essaie d’ailleurs de répondre à ce problème. Mais des faits existent aussi au niveau du climat et quand l’immense majorité des scientifiques du monde entier tire la sonnette d’alarme, c’est qu’il y a un problème, comme on peut le lire dans le cinquième rapport d’évaluation du « Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat » :
« Le rapport «Changements climatiques 2013 – Les éléments scientifiques» présente des conclusions claires et solides, issues d’une évaluation mondiale des éléments scientifiques du changement climatique, dont l’une, et non des moindres, est que la science montre à présent avec 95 % de certitude que depuis le milieu du XXe siècle, l’activité humaine est la cause principale du réchauffement observé. Ce rapport confirme que le réchauffement du système climatique est sans équivoque et que nombre des changements observés sont sans précédent depuis des décennies, voire des millénaires: réchauffement de l’atmosphère et des océans, diminution de la couverture neigeuse et recul des glaces, élévation du niveau des mers et augmentation des concentrations de gaz à effet de serre. Chacune des trois dernières décennies a été plus chaude à la surface de la Terre que la précédente, et plus chaude que toutes les décennies antérieures depuis 1850. …
Le changement climatique est un défi qui s’inscrit dans la durée, mais qui n’en appelle pas moins une action immédiate, étant donnés le rythme et l’ampleur de l’accumulation des gaz à effet de serre dans l’atmosphère et le risque que la hausse de la température soit supérieure à 2 ºC. Aujourd’hui, nous devons nous concentrer sur l’essentiel et privilégier l’action, faute de quoi les risques que nous courons s’aggraveront d’année en année.»
Source : http://www.climatechange2013.org/images ... _FINAL.pdf

Alors certes, l’Accord de Paris n’est pas parfait pour chacun des pays qui l’a signé, on est bien d’accord. Mais c’est un compromis qui a le mérite d’exister et de promouvoir une action dans l’intérêt des générations futures. Lorsque Trump dit : « Le moment est venu de quitter les Accords de Paris et il est temps de mettre en place un nouvel accord qui protège l’environnement, nos entreprises, nous citoyens, et notre pays », comment compte-t-il construire ce « nouvel accord qui protège l’environnement » ? Sans les autres pays et avec des mines de charbon ? C’est aberrant.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: USA : crise, budget, dette, bourse et krach
MessagePublié: 04 Juin 2017 10:32 
Hors-ligne

Inscrit le: 12 Mar 2012 17:25
Messages: 930
Citer:
science montre à présent avec 95 % de certitude que depuis le milieu du XXe siècle, l’activité humaine est la cause principale du réchauffement observé.


Tu veux bien développer un poil, quantifier un chouia les études, les nommer, publier un lien, et étoffer ta stat, s'il te plait camarade ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: USA : crise, budget, dette, bourse et krach
MessagePublié: 04 Juin 2017 10:43 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Mai 2010 20:13
Messages: 730
Le lien concernant le rapport est déjà mentionné dans mon message précédent : http://www.climatechange2013.org/images ... _FINAL.pdf


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 319 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 28, 29, 30, 31, 32  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 35 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Sauter vers:  
Powered by phpBB2007 phpBB Group
Translated by phpBB.fr © 2007, 2008 phpBB.fr



Vendre des bijoux ou de l'or sur oravendre.com



Pensez à Amazon pour vos achats