Achat immédiat or sur Ebay

20F or se terminant sur Ebay

Bonnes affaires eBay - O.Crottaz - Le blog à Lupus - Tradosaure - Argentum Aurum - Calculatrice Or & Argent
Achat immédiat argent sur Ebay

Lots argent se terminant sur Ebay
Nous sommes actuellement le 25 Sep 2017 17:10

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: L’Euro source structurelle de déséquilibre
MessagePublié: 01 Aoû 2017 13:53 
En ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 06 Juil 2011 15:17
Messages: 5195
Localisation: Portugal
L’Euro source structurelle de déséquilibre
Par Jacques Sapir · 29 juillet 2017

La publication de l’édition 2017 du External Sector Report du FMI souligne le problème posé par l’Euro pour des pays comme la France, l’Italie et l’Espagne. On voit que le problème s’est même aggravé par rapport à l’édition 2016.

Dans ce rapport, les économistes et les statisticiens du FMI calculent, par rapport à la balance courante mais aussi à la balance des capitaux, les écarts du taux de change réel (soit corrigé de l’inflation) entre les pays. On voit que cet écart est aujourd’hui dramatique entre l’Allemagne, dont la monnaie est largement sous-évaluée, et la France l’Italie et l’Espagne. Si l’Euro n’existait pas, les taux de change se seraient modifiés, à la hausse pour l’Allemagne, et à la baisse pour les trois pays considérés. Ceci aurait corrigé les déséquilibres. Mais, l’existence de l’Euro interdit cette forme de correction des déséquilibres, et induit donc un avantage compétitif massif (de 20% à 25%) pour l’Allemagne. C’est ce qui explique dans une très large mesure la crise de ces économies et le processus accéléré de désindustrialisation qu’ils subissent.

External Sector Report – 2016
A – 01 – External sector report 2016 – copie

External Sector Report – 2017
A – 01 – 2017-external-sector-report

Les résultats des éditions 2016 et 2017 du External Sector Report sont édifiants. Dans l’édition de 2016, les résultats étaient les suivants, le chiffres positifs indiquant un surévaluation et les chiffres négatifs un sous-évaluation :

Tableau 1

Déséquilibre des taux de change réels (virtuels) entre pays

Point médian Point bas Point haut
France 6,0% 3,0% 9,0%
Allemagne -15,0% -20,0% -10,0%
Italie 5,0% 0,0% 10,0%
Espagne 7,5% 5,0% 10,0%
Ecart France/Allemagne 21% 23% 19%
Ecart Italie/Allemagne 20% 20% 20%
Ecart Espagne/Allemagne 22,5% 25% 20%

IMF, External Sector Report 2016, Washington DC, Résultats tirés de la table p. 35

Si l’on ajoute la sous-évaluation de l’Allemagne à la surévaluation des autres pays, on obtient alors un écart de taux de change théorique de 21% au point médian pour la France, de 20% pour l’Italie et de 22,5% pour l’Espagne. Aucune économie ne peut résister longtemps à un tel écart de taux de change, qu’il soit virtuel ou réel. Mais, sans l’Euro, la correction aurait été immédiate, et elle se serait traduite par une réévaluation de 10% à 20% pour l’Allemagne, et une dépréciation de 9% à 3% pour la France. On mesure ici ce que l’Euro coûte à l’économie française, mais aussi italienne et espagnole. On peut raisonnablement penser que l’Euro, de part la rigidité qu’il implique, est responsable d’environ 50% à 66% du chômage en France.

Or, ceci s’est aggravé en un an. Si l’on regarde les résultats de l’édition de 2017 de External Sector Report on constate les résultats suivants :

Tableau 2

Pièce jointe:
A-01-Reer.jpg
A-01-Reer.jpg [ 54.61 Kio | Consulté 1353 fois ]


L’écart de taux de change réel pour la France est passé de 24% à 28% avec l’Allemagne. Il est de 20% à 25% pour l’Espagne (qui applique une politique de dévaluation interne importante mais qui ne réussit pas à réduire l’écart) et de 22% à 26% pour l’Italie.

Ces chiffres nous disent plusieurs choses.

Tout d’abord, que l’Euro a aboutit à un déséquilibre massif au niveau des taux de changes virtuels. Comme l’Euro a supprimé la possibilité de rééquilibrer les niveaux par des dépréciations et des appréciations de taux de change, il ne laisse que deux solutions : la dévaluation interne ou les transferts budgétaires.

Ensuite, ces mêmes chiffres nous montrent que les politiques de dévaluation interne, suivies depuis des années par l’Espagne et l’Italie, et que veut mettre en place Emmanuel Macron et son Premier ministre Edouard Philippe, ne fonctionnent pas. Bien sur, la situation est aujourd’hui un peu moins grave pour l’Espagne et l’Italie par rapport à la France, mais de toute manière l’écart de taux de change virtuel, c’est à dire de compétitivité, est de plus de 20% par rapport à l’Allemagne. La leçon est claire : la dévaluation interne ne fonctionne pas.

Enfin, ces chiffres indirectement, nous disent que si l’on veut compenser ces déséquilibres par des subventions, le coût pour l’Allemagne sera tout à fait excessif. En admettant, cas fort peut probable, que la surévaluation puisse être combattue en France, Italie et Espagne par une politique de dévaluation interne rigoureuse, il faudrait que l’Allemagne compense encore à hauteur de 10% de son PIB. On voit que cette hypothèse est clairement impossible.

Dans ces conditions, seule une dissolution de la zone Euro, que ce soit par la sortie de l’un des trois pays cités ou par un accord global, apparaît comme susceptible de régler le problème. Sinon, c’est à la mort, par désindustrialisation et appauvrissement généralisé, des économies de la France, de l’Espagne et de l’Italie, que nous allons assister.

Source

_________________
On reconnaît le rouquin aux cheveux du père et le requin aux dents de la mère.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L’Euro source structurelle de déséquilibre
MessagePublié: 01 Aoû 2017 16:12 
Hors-ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012 23:05
Messages: 1952
FREXIT

99,08 % des électeurs ne l'ont pas compris !
Voilà où était le véritable enjeu :evil:, le reste n'était que poudre aux yeux, détournement volontaire de l'essentiel et diabolisation sciemment orchestrée dans le but d'arriver au résultat escompté pour sauver le zombie de la construction européenne et sa devise mortifère


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L’Euro source structurelle de déséquilibre
MessagePublié: 01 Aoû 2017 16:48 
Hors-ligne

Inscrit le: 07 Juil 2010 18:38
Messages: 2790
Argenor a écrit:
Sinon, c’est à la mort, par désindustrialisation et appauvrissement généralisé, des économies de la France, de l’Espagne et de l’Italie, que nous allons assister.
C'est évident qu'il va falloir attendre la mort pour, après autopsie du cadavre, s'apercevoir que la potion magique de l'euro des années 2000 était un poison mortel, comme de l'arsenic qui s'accumule lentement dans le corps jusqu'à la dose létale.

Une désindustrialisation ça peut descendre assez vite mais, à supposer que l'environnement macro-éco redevienne favorable, la réindustrialisation sera une autre paire de manches.
La seule perspective qu'on offre, dans les merdias, à notre pays est une monoculture du tourisme :twisted:

Curieux que dans les stats citées plus haut l'écart entre l'Allemagne (-15) et les USA (+15) soit encore plus grand : l'Euro part déjà globalement surévalué par rapport au dollar.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L’Euro source structurelle de déséquilibre
MessagePublié: 01 Aoû 2017 17:05 
Hors-ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012 23:05
Messages: 1952
La Propagande des Europathes

L'euro n'est pas responsable de la faiblesse de la compétitivité française.

Les problèmes de compétitivité de la France ne sont pas imputables à l'euro, mais à un ensemble de facteurs structurels (fiscalité et charges sociales élevées pesant sur les entreprises et le travail, environnement réglementaire complexe, investissement insuffisant en recherche et développement, problème de qualification de la main-d’œuvre) qui pénalisent l'investissement, la croissance et l'emploi. Des réformes ont été entreprises pour améliorer la compétitivité française. Elles commencent à porter leurs fruits et doivent être poursuivies
https://ec.europa.eu/france/news/201703 ... ns-euro_fr


The benefits of the euro

The euro was created because a single currency offers many advantages and benefits over the previous situation where each Member State had its own currency. Not only are fluctuation risks and exchange costs eliminated and the single market strengthened, but the euro also means closer co-operation among Member States for a stable currency and economy to the benefit of us all.
https://ec.europa.eu/info/about-europea ... ts-euro_fr


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L’Euro source structurelle de déséquilibre
MessagePublié: 01 Aoû 2017 18:09 
En ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 06 Juil 2011 15:17
Messages: 5195
Localisation: Portugal
L'euro est trop fort de 6,8% pour la France et trop faible de 18% pour l'Allemagne selon le FMI
Par Jean-Pierre Robin - 28/07/2017

L'étude annuelle du Fonds monétaire international sur les déséquilibres des paiements internationaux publiée ce vendredi souligne à nouveau à quel point l'euro est une cote mal taillée pour le couple franco-allemand.

Une même monnaie, mais des économies nationales fort différentes. Alors que la France a accusé un déficit extérieur de ses paiements courants de 19 milliards d'euros en 2016, l'Allemagne a enregistré la même année un excédent de 261 milliards d'euros. Pas besoin d'être grand clerc pour comprendre que la monnaie unique n'est adaptée ni à l'une ni à l'autre, comme si on voulait faire passer le même costume à «Passe- Partout» , le nain le plus célèbre de France, et au basketteur Tony Parker.

Le Fonds monétaire international, qui a des experts chevronnés et impartiaux, a ainsi calculé que l'euro est en réalité sous-évalué d'environ 18% pour l'Allemagne et qu'il est au contraire surévalué de 6,8% pour la France. Ces chiffres figurent dans l'étude annuelle du FMI intitulée «External Sector Report». Derrière ce titre sibyllin qui n'est guère plus parlant une fois traduit en français, l'organisation financière internationale répertorie les déséquilibres extérieurs des 28 pays les plus importants économiquement de la planète, lesquels représentent au total 85% du PIB (produit intérieur brut) mondial.

Le FMI ne vise certes pas à mettre en exergue les disparités franco-allemandes - ce n'est pas le genre de la maison que de répandre du sel sur les plaies - mais ces informations y figurent et elles sont analysées de façon détaillées. Pour estimer qu'une monnaie d'un pays est «surévaluée» ou au contraire «sous-évaluée» par rapport à ses propres performances économiques et à ses besoins, le FMI se réfère principalement aux excédents ou aux déficits extérieurs de chaque économie nationales, ce qui englobe les échanges commerciaux de marchandises et de services. Mais ce n'est pas le seul critère. Le niveau des coûts salariaux notamment, ainsi que la démographie sont également pris en compte.

L'Allemagne enregistre des excédents extérieurs excessifs

Ainsi est-il légitime que l'Allemagne, dont la population est vieillissante et en diminution absolue, enregistre de façon récurrente des excédents extérieurs substantiels car elle a besoin d'accumuler des réserves pour assurer les retraites de sa population. Mais sans doute pas à ce point. Les experts du FMI considèrent que l'économie allemande devrait afficher un excédent externe annuel compris entre 2,5% et 5,5% de son PIB alors que ce surplus a atteint 8,3% du PIB l'an dernier.

L'ensemble des données prises en compte par l'étude portent en effet sur l'année 2016 et lorsqu'il est fait état de «surévaluation» ou de sous-évaluation» d'une devise, cela s'entend vis-à-vis de l'ensemble des autres monnaies et pas seulement du dollar américain. Le FMI utilise à cet égard la notion de «taux de change effectif réel», c'est-à-dire en l'occurrence le taux de l'euro vis des monnaies des pays avec lesquels la France et l'Allemagne commercent. L'adjectif «réel» signifiant qu'il a été tenu compte de l'inflation.

Alors que l'euro s'est assez nettement raffermi ces trois derniers mois et qu'il atteint aujourd'hui son plus haut niveau depuis deux ans et demi, le phénomène de surévaluation pour la France tend donc à s'aggraver. Et vice versa pour l'Allemagne.

Si les travaux du FMI sur les principales monnaies nationales peuvent paraître quelque peu techniques dans leur approche , ils n'en sont pas moins pain béni pour le monde politique. Donald Trump s'en est servi l'hiver dernier pour stigmatiser les excédents commerciaux allemands. Quant à Marine Le Pen, elle y a fait maintes fois référence lors de la dernière campagne présidentielle en France, alorsqu'elle militait pour une sortie de la France de l'euro.

Pour sa part le FMI, dont la mission principale est, faut-il le rappeler, la stabilité financière internationale, se garde bien de tirer des conclusions aussi radicales. Prenant acte des disparités franco-allemandes, il se contente de préconiser des remèdes plus classiques. Pour l'Allemagne il estime que «des mesures additionnelles de relance seront nécessaires pour rééquilibrer l'économie». Quant à la France, les experts internationaux rappellent une énième fois leur ordonnance (au sens médical du terme): «modération salariale (spécialement pour le salaire minimum), réformes additionnelles du marché du travail, et mesures pour accroître la productivité». C'est sans doute à ce prix que les deux premières économies de la zone euro pourront à nouveau converger. Une condition sine qua non pour garder la même monnaie.

Source

_________________
On reconnaît le rouquin aux cheveux du père et le requin aux dents de la mère.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L’Euro source structurelle de déséquilibre
MessagePublié: 01 Aoû 2017 18:16 
Hors-ligne

Inscrit le: 07 Juil 2010 18:38
Messages: 2790
Avoir du boulot et vivre pauvre, c’est le miracle Allemand
http://www.les-crises.fr/avoir-du-boulo ... -allemand/
Préfiguration de ce qui nous attend :
Citer:
Son modèle économique : la flexibilité totale.
....
“Ici à Berlin, un très petit nombre d’emplois sont stables : c’est la pire situation de toute l’Allemagne. 93% des travailleurs sont en freelance et seulement 7% ont un emploi fixe”


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L’Euro source structurelle de déséquilibre
MessagePublié: 02 Aoû 2017 07:49 
Hors-ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2011 18:31
Messages: 2616
Dans l'Allemagne de l'Ouest des années 80, c'était déjà le cas, 10% des travailleurs étaient pauvres et devaient cumuler deux emplois pour payer le loyer et se faire 1 steak par semaine. A l'époque ils bossaient 48hr/semaine/emploi, et les aides sociales n'existaient pas.
Le réunification Est/Ouest a fait naitre les aides sociales pour compenser les différences de qualité de vie et d'accessibilité au travail entre les régions de l'Est et de l'Ouest, beaucoup plus industrialisées.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L’Euro source structurelle de déséquilibre
MessagePublié: 24 Aoû 2017 10:18 
Hors-ligne

Inscrit le: 07 Juil 2010 18:38
Messages: 2790
L’euro et la politique: un éternel retour
par Jacques Sapir · 23 août 2017
http://russeurope.hypotheses.org/6232
Citer:
Ces nouvelles viennent pour certaines d’Italie, ce qui n’étonnera personne vu la situation dans ce pays, que l’Euro étrangle véritablement. Mais, le point important est aussi que ces nouvelles nous viennent d’Allemagne. Cela est plus intrigant, et mérite explication.
C’est donc d’Allemagne que sont venues les premières mauvaises nouvelles. La cour constitutionnelle de Karlsruhe... a reconnu que les mesures de la Banque Centrale Européenne que l’on appelle le PSPP (ou Public Sector Purchase Program) pourraient constituer une violation de la Constitution allemande[2]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L’Euro source structurelle de déséquilibre
MessagePublié: 05 Sep 2017 18:23 
Hors-ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012 23:05
Messages: 1952
Vincent Brousseau, responsable national de l’UPR en charge des questions monétaires et du rétablissement du franc, a traduit pour nos lecteurs un article aussi intéressant que révélateur paru le 28 août dernier dans le grand quotidien de référence allemand « Die Welt » (traduction : « Le Monde »). Comme d’habitude, sa traduction fait l’objet des réserves d’usage.

Un article du grand quotidien allemand « Die Welt » : DES PRIX NOBEL CRITIQUENT LA DOMINATION ALLEMANDE EN EUROPE.
Des Prix Nobel critiquent la domination allemande en Europe
Coresponsabilité allemande dans le surendettement des États
« L’Allemagne a exporté son chômage »
Une sortie [ NdT : de l’Allemagne de l’euro ] serait peut-être le meilleur choix pour tous


https://www.upr.fr/actualite/article-gr ... nde-europe

Jacques Sapir: « Le FMI tire un bilan extrêmement négatif de l’évolution de l’euro mais aussi de son existence même »
http://www.businessbourse.com/2017/09/0 ... ence-meme/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L’Euro source structurelle de déséquilibre
MessagePublié: 05 Sep 2017 19:48 
En ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 18 Oct 2008 17:48
Messages: 2686
Jacques Sapir: « Le FMI tire un bilan extrêmement négatif de l’évolution de l’euro mais aussi de son existence même »
http://www.businessbourse.com/2017/09/0 ... ence-meme/


Sapir est vraiment naif sur ce coup, le FMI: c'est le système Dollar.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : 155 au kilo, Alfred, Argenor, Dantec, dodo, GoldOrHack, orinelle, Paris, vdp86 et 33 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Sauter vers:  
Powered by phpBB2007 phpBB Group
Translated by phpBB.fr © 2007, 2008 phpBB.fr



Vendre des bijoux ou de l'or sur oravendre.com



Pensez à Amazon pour vos achats