Achat immédiat or sur Ebay

20F or se terminant sur Ebay

Bonnes affaires eBay - O.Crottaz - Le blog à Lupus - Tradosaure - Argentum Aurum - Calculatrice Or & Argent
Achat immédiat argent sur Ebay

Lots argent se terminant sur Ebay
Nous sommes actuellement le 24 Aoû 2019 12:12

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1554 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 151, 152, 153, 154, 155, 156  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Revue de Presse OR
MessagePublié: 29 Mar 2019 14:43 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 26 Mar 2010 22:57
Messages: 9658
jour J pour l'application des règles de Bâle 3

le gold en pondération "0 risque" c'est aujourd'hui


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Revue de Presse OR
MessagePublié: 29 Mar 2019 19:39 
Hors-ligne

Inscrit le: 22 Mar 2012 11:04
Messages: 3
Draghi Says Sovereign European Nations Must Seek ECB Approval To Manage Gold Reserves


https://www.silverdoctors.com/gold/gold ... -reserves/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Revue de Presse OR
MessagePublié: 02 Avr 2019 21:47 
Hors-ligne

Inscrit le: 19 Sep 2012 20:13
Messages: 3830
Citer:
L’or, les conservateurs et la théorie du complot


https://michelsanti.fr/croissance/lor-l ... du-complot


chronique de Michel Santi 1er avril 2019


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Revue de Presse OR
MessagePublié: 07 Avr 2019 10:51 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 12 Juin 2009 23:06
Messages: 2601
picsou a écrit:
Citer:
L’or, les conservateurs et la théorie du complot


https://michelsanti.fr/croissance/lor-l ... du-complot


chronique de Michel Santi 1er avril 2019

Article intéressant. Qu’aurait été l'économie mondiale actuelle avec l’étalon or? Quant aux enjeux climatiques et migratoires, on peut penser qu’on serait dans le même constat, à peu de choses près... vos avis?
Citer:
Stephen Moore, qui vient d’être nommé par Donald Trump au Conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale américaine, est de ceux qui considèrent l’or comme le refuge ultime. Il vient de déclarer que les cours du métal jaune devraient remonter à 2’000 $ l’once et que tout investisseur prudent se devrait d’en conserver des proportions importantes dans son portefeuille. «L’idée qu’un gouvernement fédéral puisse imprimer autant d’argent pour imprimer des emplois est pure fantaisie», a-t-il déclaré. Pourtant, l’Histoire a bien montré que la soi-disant stabilité apportée par l’or est illusoire. Tandis que, en période de croissance et de prospérité économiques, les banques sont promptes à émettre plus d’argent en prêts et autres que ne leur permettent leurs réserves, contribuant ainsi à une hausse des prix. Elles ne sont pas capables, dès lors que l’économie se contracte et qu’une partie de ces financements se retrouve en défaut de paiement, de rendre tous leurs dépôts aux épargnants, contribuant ainsi activement à l’effondrement de la masse monétaire et à la déflation. Une mise au point s’impose donc car la terreur qu’éprouve toujours un grand nombre par rapport aux pressions inflationnistes les pousse à vouloir mener un combat rétrograde. Si l’étalon or devait être rétabli aux Etats-Unis, la Réserve Fédérale devrait définir un cours de convertibilité du dollar contre l’or, c’est-à-dire fixer qu’une once de métal jaune soit échangeable contre une certaine quantité de dollars. Pourtant, en vertu de quels critères devrait s’opérer cette conversion alors que les prix de l’or se sont révélés fort volatils ces dix dernières années ? La Fed risque d’être inondée d’or si ce cours est trop élevé et, à l’inverse, elle subira une ruée vers l’or si le cours de convertibilité de l’or vis-à-vis du billet vert est fixé trop bas.

De fait, l’Histoire a démontré que tous les systèmes d’étalon or étaient voués à l’échec. Le plus flagrant – qui n’est même contesté par ses plus fervents adeptes – étant celui de la Grande Dépression ayant été, sinon induite, en tout cas indiscutablement aggravée et prolongée par l’étalon or prévalant au sein des nations occidentales industrialisées de l’époque. En effet, l’histoire de la Grande Dépression et celle de l’étalon or sont étroitement liées, et ce n’est qu’à la faveur de l’abandon de cet étalon par les USA et par nombre de pays européens que les banques centrales purent dès lors efficacement assouplir leur politique monétaire. Tant qu’elle était en vigueur, cette corrélation à l’or agissait comme un carcan qui forçait les autorités monétaires à conserver des taux d’intérêt élevés afin de maintenir le cours de convertibilité de l’or par rapport au dollar, alors que le contexte de crise exigeait une réduction immédiate des taux pour relancer l’activité. C’est ainsi que la Réserve Fédérale de 2007 et de 2008 aurait été contrainte de monter ses taux d’intérêt (au lieu de les réduire agressivement comme elle l’a fait) aux lendemains de la crise des subprimes si le régime de l’étalon or avait été en vigueur ! Est-il nécessaire de faire des simulations sur les conséquences dévastatrices pour l’économie américaine – et mondiale – d’une telle remontée des taux en pleine implosion du marché immobilier, ou à l’orée de la faillite de Lehman Brothers ?

Comprenons-le une fois pour toutes : la «relique barbare» empêche toute flexibilité macro économique, et confisque aux Etats leur autonomie car il va de soi que le papier monnaie (et demain la monnaie numérique) autorise un contrôle de la masse monétaire nettement plus optimal. Toutes proportions gardées, la crise des dettes souveraines européennes constitue également un cas d’école attestant qu’un pays (ou qu’un bloc régional) exacerbe ses vulnérabilités dès lors qu’il lie son destin économique aux cours de l’or ou – en l’occurrence – qu’il renonce à exercer tout contrôle sur sa propre devise. Les membres de l’Union Européenne n’ont certes pas lié leurs monnaies respectives à l’or, mais ils l’ont indexé à l’euro qui agit, de facto, à la manière d’un étalon. Ayant bien fonctionné pendant dix années ponctuées de croissance correcte et d’accidents financiers mineurs, l’ »étalon-euro» devait dévoiler ses faiblesses structurelles à la faveur des déboires budgétaires grecs, de l’implosion des bulles spéculatives irlandaise et espagnole, ou d’une politique économique italienne frivole. Impossible pour ces nations fragilisées de mener une politique dite «expansionniste» afin de relancer leur économie, soit en dévaluant leur monnaie (qui était fixée à l’euro), soit en réduisant leurs taux d’intérêt (qui échappaient totalement à leur contrôle parce que du seul ressort de la Banque centrale européenne). Il était évident qu’un seul et même étalon (par définition inflexible) qui rassemblait des pays – comme la Grèce et l’Allemagne – aux cycles et aux caractéristiques économiques tellement différents – voire antinomiques – était une fabrique à crises, car il contribuait activement de l’étouffement d’un bloc au bénéfice d’un autre.

Bref, l’étalon or est un fantasme, similaire à celui qui consiste à vouloir renouer avec une ex-amie au seul motif de certains bons souvenirs partagés, en dépit d’une vie commune dont on sait qu’elle sera impossible. Que les investisseurs et que les spéculateurs achètent et vendent l’or, c’est leur rôle. Mais est-il sérieux de lier le sort de nos monnaies nationales à l’or : en d’autres termes que notre nouvelle monnaie devienne l’or ? Une certaine frange du Parti Républicain US et bien-sûr Donald Trump qui s’érigent en grands défenseurs du conservatisme semblent – avec Stephen Moore – plaider pour le retour d’une certaine forme de corrélation à l’or. Pour autant, être conservateur signifie-t-il et justifie-il le rétablissement d’une politique tombée en désuétude il y a près d’un siècle ? A moins que cette stratégie ne soit purement démagogique car elle vise l’électorat typique de Trump dont l’écrasante majorité se laisse aller aux pires complotismes lesquels – en toute logique – sacralisent l’or ?

_________________
« Plus une société s’éloigne de la vérité, plus elle hait ceux qui la disent. » [George Orwell]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Revue de Presse OR
MessagePublié: 07 Avr 2019 12:58 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Déc 2011 05:22
Messages: 3297
goldzilla a écrit:
picsou a écrit:
Citer:
L’or, les conservateurs et la théorie du complot


https://michelsanti.fr/croissance/lor-l ... du-complot
chronique de Michel Santi 1er avril 2019

Article intéressant. Qu’aurait été l'économie mondiale actuelle avec l’étalon or? Quant aux enjeux climatiques et migratoires, on peut penser qu’on serait dans le même constat, à peu de choses près... vos avis?


Dans un monde supposé infini, disposant de ressources énergétiques supposées infinies, permettant d'assurer une croissance matérielle supposée infinie, il est évident que le taux de croissance sera plus élevé si on fait sauter la contrainte d'une masse monétaire quasi-constante car étalonnée sur l'or.
Citer:
la «relique barbare» empêche toute flexibilité macro économique, et confisque aux Etats leur autonomie car il va de soi que le papier monnaie (et demain la monnaie numérique) autorise un contrôle de la masse monétaire nettement plus optimal


Les économistes enfoncent des portes ouvertes avec brio...
Mais, problème: la surface terrestre n'est pas infinie, les ressources énergétiques fossiles ne sont pas infinies...

Question: Où sont les limites physiques de la croissance et quelles sont les conséquences sur la monnaie (matérielle et en quantité limitée) et la devise monétaire (immatérielle, infinie et basée sur du crédit)?

Les USA ont pris conscience des limites physiques des ressources énergétiques quand ils ont atteint leur (premier) pic pétrolier en octobre 1970, ce qui n'avait pas été une surprise pour les ingénieurs géologues qui l'avait anticipé depuis les années 1950 (mais qui a provoqué un bug total dans la cervelle des économistes, pourtant convaincus que le cerveau humain n'a pas de limite... ). Ainsi, pour poursuivre leur croissance matérielle, les USA n'avaient pas d'autre choix que d'importer massivement du pétrole des pays du golfe, et de le payer en dollar... convertible en or!!!
Les économistes ont sorti leur calculette: les stocks d'or américains disponibles permettaient seulement de financer quelques années d'importation de pétrole...
Quelques mois plus tard, le 15 août 1971, le président Nixon décide de mettre fin à la convertibilité du dollar en or... La thèse officielle est le coût de la guerre du Vietnam, mais si on ressort la calculette, on voit que la raison principale n'est pas forcément celle qu'on croit...

Tout cela pour dire que le choix de la nature d'une monnaie se base paradoxalement plus sur des considérations géo-physiques, géo-politiques et géo-stratégiques... que sur l'économie elle-même...

Citer:
Bref, l’étalon or est un fantasme, similaire à celui qui consiste à vouloir renouer avec une ex-amie au seul motif de certains bons souvenirs partagés, en dépit d’une vie commune dont on sait qu’elle sera impossible.


Cette phrase aurait pu être écrite en 1792 pour justifier l'utilisation des assignats.. à la place des monnaies royales historiquement basées sur l'or...
Ceci étant, même en coupant la tête des petits commerçants réfractaires aux assignats entre 1792 et 1794, l'étalon or est revenu en 1802... pour durer 112 ans... comme quoi...

Quand je fais ces petits rappels historiques à mon entourage, je lis dans le regard de certains un doute sur la valeur réelle des quelques billets de banque dans leur portefeuille, de leurs cartes de crédit en plastique, de leur "monnaie" électronique sur leur compte de dépôts, de leurs assurance-vie... Et si tout cela n'était que des assignats? Et si tout cela n'était qu'une vaste fraude? Certains se rendorment... d'autres passent en mode panique et achètent frénétiquement du jaune... Marrant...

_________________
Our entire currency system is imaginery. It doesn't really exist. It's just that we're all dreaming the same dream. If anybody chooses to wake up... It's over with...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Revue de Presse OR
MessagePublié: 09 Avr 2019 10:36 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 12 Juin 2009 23:06
Messages: 2601
GoldOrHack a écrit:
Dans un monde supposé infini, disposant de ressources énergétiques supposées infinies, permettant d'assurer une croissance matérielle supposée infinie, il est évident que le taux de croissance sera plus élevé si on fait sauter la contrainte d'une masse monétaire quasi-constante car étalonnée sur l'or.

Oui, justement c’est pour ça que je me pose la question. La virtualisation de la monnaie est une première étape, la perte de souveraineté de la création monétaire (magiquement synchronisée) en est une autre, avec comme conséquences l’emballement généralisé. Un peu tard pour utiliser ces outils pour gérer les défis planétaires qui arrivent, ça aurait au moins pu être leur rôle, temporairement...

_________________
« Plus une société s’éloigne de la vérité, plus elle hait ceux qui la disent. » [George Orwell]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Revue de Presse OR
MessagePublié: 16 Avr 2019 14:53 
Hors-ligne

Inscrit le: 19 Juil 2011 14:27
Messages: 1295
Localisation: Pyrénées
«Le retour de l’étalon or… même BFM en parle!!» L’édito de Charles SANNAT
https://insolentiae.com/le-retour-de-le ... es-sannat/

_________________
Mieux vaut une fin effroyable qu'un effroi sans fin.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Revue de Presse OR
MessagePublié: 23 Avr 2019 14:36 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 26 Mar 2010 22:57
Messages: 9658
http://www.bvoltaire.fr/apres-le-krach- ... tidevises/

Citer:
Après le krach, réévaluation de l’or et « Gold Exchange Standard » multidevises


Olivier Blanchard, l’ancien chef économiste du FMI, avec des propos toujours surprenants pour défendre le Système, a découvert l’eau chaude début janvier 2019, devant l’Association des économistes américains : puisque les taux d’intérets sont bas, la dette publique de 250.000 milliards de $ dans le monde, soit 3 fois le PIB mondial de 80.000 milliards de $, et, selon le FMI, 103 % du PIB des pays riches au lieu de 71 %, il y a 10 ans, n’est peut-être qu’un problème accessoire ! Mais quid des « gros problèmes en cas de remontée des taux » ? selon Christine Lagarde, DG du FMI.

Georges Ugeux, ancien VP du NewYork Stock Exchange, qui prédit « une descente aux enfers de la finance » vient de déclarer : « Je crois que nous sommes de nouveau dans une période de déni. » Villeroy de Galhau, ancien Président de BNP-Paribas, aujourd’hui président de la Banque de France, lui aussi défenseur du Système, ne trouve rien de mieux à nous dire que la politique monétaire doit rester laxiste avec un taux directeur de la BCE à 0 % qui ruine les épargnants et va installer durablement les taux publics d’emprunts allemands en territoire négatif tandis que les taux d’obligations des entreprises en zone euro s’élèvent en moyenne à 0,6 %, soit dix fois moins qu’un taux juste et normal.

En fait, on va tout droit vers la récession avec un krach à la clé. L’indice PMI flash manufacturier en zone euro s’est contracté pour le deuxième mois consécutif en avril à 47,8, l’Allemagne se situant encore plus bas à 44,5. Le PIB allemand devrait progresser de seulement 0,5 % en 2019. Le sauvetage bancaire de la Deutsche Bank, avec un bilan de 48.000 milliards de $, soit 24 fois le montant de la dette publique allemande, ferait exploser la dette de 64,1 % à environ 90 % du PIB. Quant à la France, incapable avec Macron de faire des réformes structurelles, d’élever l’âge de départ à la retraite, elle doit s’inquiéter aussi de son endettement privé de 133 % du PIB (59,1 % pour les ménages et 74,1 % pour les entreprises. Selon le ministre russe des finances, Anto Silouanov, « le risque d’une récession mondiale est très élevé ».

C’est peut-être dans une Chine qui soutient la croissance de 6 % en 2019, comme un pendu sur son tabouret, que tout va se jouer. Le marché automobile chinois a reculé pour la première fois en 2018 à 26,3 millions de véhicule, avec un taux d’utilisation des usines inférieur à 57 %. La pression fiscale et sociale sur les entreprises va être abaissée de 265 milliards d’euros tandis les banques chinoises ont prêté au premier trimestre la somme record de 766 milliards d’euros, soit davantage que le PIB de la Suisse, pour les infrastructures. Le surendettement des entreprises atteint déjà 150 % du PIB. La croissance chinoise est, en fait, gonflée artificiellement à coup de crédits garantis par l’État et l’on peut aussi avoir des doutes sur les statistiques officielles camouflant les fragilités structurelles.

Pendant ce temps, les banques centrales (Chine, Russie, Kazakhstan, Turquie) continuent d’accumuler du métal jaune (90 tonnes durant les deux premiers mois de l’année 2019). Après le krach ou l’effondrement monétaire à venir, il est probable qu’un panier de plusieurs monnaies adossées à l’or réévalué remplacera l’étalon $. La révolution silencieuse Bâle III par les « gnomes de Zurich » a déjà commencé le 29 mars 2019 puisqu’il a été décidé de placer l’or de l’actif des banques centrale, non plus en troisième catégorie, à 50 % de sa valeur, mais en première position à 100 % de sa valeur, soit une première réévaluation comptable du métal jaune plaçant l’or avant le dollar. Et dès le 1er janvier 2022, les banques centrales auront le droit de garder jusqu’à 20 % de leurs actifs en or, argent ou platine. Le loup du système de change fixe avec l’or comme monnaie internationale est donc déjà bel et bien entré dans la bergerie dollar. Soyons certains que L’Amérique fera tout pour défendre bec et ongles le privilège de l’étalon $ mis en place à Bretton Woods en 1945.

Un calcul simpliste démontre cependant que la crise de l’hyper-endettement public de 250.000 miliards de $ ne peut être résolue qu’en multipliant le prix de l’ensemble des réserves mondiales d’or, soit environ 6.500 Milliards $, par 40 ! Ce n’est pas pour rien que les Allemands (ménages 5.548 tonnes et Bundesbank 3.370 tonnes) possèdent aujourd’hui une quantité record de 8.918 tonnes d’or physique. N’oublions pas que l’or valait 35 $ l’once en 1971 et qu’il vaut aujourd’hui 1.300 $ l’once ! Si l’or devait être réévalué, la France et l’Italie seraient aussi grandement avantagées.

Marc Rousset
Économiste
Ancien haut dirigeant d'entreprise


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Revue de Presse OR
MessagePublié: 23 Avr 2019 17:10 
Hors-ligne

Inscrit le: 04 Avr 2013 15:36
Messages: 147
"Un calcul simpliste démontre cependant que la crise de l’hyper-endettement public de 250.000 miliards de $ ne peut être résolue qu’en multipliant le prix de l’ensemble des réserves mondiales d’or".

C'est ce que dit Mook depuis longtemps.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Revue de Presse OR
MessagePublié: 02 Mai 2019 14:44 
En ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 18 Oct 2008 17:48
Messages: 2907
Global gold reserves rose 145.5 tons in the first quarter, a 68 percent increase from a year earlier

https://www.bloomberg.com/news/articles ... since-2013


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1554 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 151, 152, 153, 154, 155, 156  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 24 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Sauter vers:  
Powered by phpBB2007 phpBB Group
Translated by phpBB.fr © 2007, 2008 phpBB.fr



Vendre des bijoux ou de l'or sur oravendre.com



Pensez à Amazon pour vos achats