Ad-Libros - O.Crottaz - Le blog à Lupus - Tradosaure- Argentum Aurum


Nous sommes actuellement le 08 Juin 2023 19:52

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Zoltan Pozsar
MessagePublié: 07 Déc 2022 09:04 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 06 Juil 2011 15:17
Messages: 7979
Localisation: Portugal
Citer:
L'or à 3.600 $ n'est pas improbable si les États-Unis remplissent leurs réserves avec du pétrole russe
6 décembre 2022 - Zoltan Pozsar

Dans sa dernière dépêche, le collaborateur du Crédit Suisse, Zoltan Pozsar, a mis l'accent sur sa série en cours sur Bretton Woods III, où les matières premières dicteront le nouvel ordre mondial.

Au lieu de cela, l'auteur s'est concentré sur l'épuisement de la réserve stratégique de pétrole (SPR) des États-Unis, posant la question de ce qui va suivre après que la Maison Blanche a publié sa dernière version prévue.

« Maintenant que les communiqués de SPR sont terminés, les réductions de production par l'OPEP+, le réacheminement [du pétrole brut russe d'Europe vers l'Asie] et le plafonnement des prix (sans parler du risque de réouverture de la Chine en raison des manifestations), la question pour les USA, devient quoi faire avec le SPR ? Libérer davantage ? Recharger ? » réfléchit Pozsar.

[ Biden saigne la réserve stratégique de pétrole à son niveau le plus bas depuis 1984 ]

En septembre dernier, l'administration du président américain Joe Biden a déclaré qu'elle envisageait de reconstituer ses réserves de pétrole si les prix du pétrole brut tombaient en dessous de 80 $ US le baril. Les prix ont franchi les niveaux inférieurs à cette marque, mais la Maison Blanche a déplacé l'objectif de prix à la baisse en octobre après avoir annoncé son intention de libérer 15 millions de barils de pétrole supplémentaires.

« L'administration annonce son intention d'utiliser les rachats de SPR pour augmenter la demande mondiale de pétrole brut à des moments où le prix du pétrole brut West Texas Intermediate (WTI) est égal ou inférieur à environ 67 $ à 72 $ le baril », a ensuite lu le communiqué de la Maison Blanche.

[ Le plan de Biden de libérer 15 millions de barils supplémentaires fera chuter les réserves en dessous de 400 millions de barils.]

Après que le département américain de l'Énergie a vendu le dernier lot de pétrole brut de la publication historique du SPR, les réserves continuent de saigner dans l'espoir de gérer la hausse de l'inflation et des prix locaux de l'énergie. Le niveau actuel est maintenant inférieur à la barre des 400 millions de barils, sur le point d'atteindre un creux de près de 4 décennies.

« Ce plan [de réapprovisionnement des réserves lorsque les prix sont bas] est difficile à concilier avec l'objectif de prix de l'OPEP+ proche de 100 dollars le baril. Oui, nous nous dirigeons vers une récession, mais contrairement à 2008 ou pendant le règne de Paul Volcker, les prix du pétrole ne s'effondrent pas car la capacité de production n'a pas augmenté récemment », a expliqué Pozsar.

Il a ensuite énuméré les hypothétiques du pétrole russe jouant dans la stratégie. Premièrement, le brut russe se négocie déjà avec une décote de 30 $ par rapport au Brent. La Chine et l'Inde sont généralement reconnues comme étant les principaux acheteurs de brut russe. Acheter du brut russe à 60 dollars le baril et vendre du diesel à 140 dollars le baril se traduit par une grande marge bénéficiaire. En conséquence, l'Inde et la Chine agissent comme des négociants en matières premières, la première négociant du pétrole et la seconde du GNL, maintenant ainsi les matières premières en circulation.

Deuxièmement, Pozsar a noté que la possibilité de sanctions pour l'achat de pétrole russe a sans aucun doute changé de manière significative pour certains pays.

« Les États-Unis sont heureux que l'Inde continue d'acheter autant de pétrole russe qu'elle le souhaite, y compris à des prix supérieurs à un mécanisme de plafonnement des prix imposé par le G7, si elle évite les assurances, la finance et les services maritimes occidentaux liés par le plafond », l'auteur a cité une déclaration récente de la secrétaire au Trésor Janet Yellen.

Il a ajouté que ce « changement de rythme pourrait être un mécanisme de porte dérobée pour remplir le SPR, et compte tenu de la remise de 30 dollars sur le Brent que l'Inde paie pour le pétrole russe », cela relèverait de l'objectif de prix du pétrole de Biden pour le remplissage.

Cependant, même si la Russie vend déjà du pétrole à 60 dollars le baril - le même prix fixé pour le plafond - le président russe Vladimir Poutine pourrait toujours « ne pas être intéressé par le principe de vendre à des prix plafonnés ».
« Si le pétrole russe est réexporté de l'Inde à cette fin, le président Poutine n'appréciera probablement pas cela non plus par principe. Le pétrole russe ne vieillira pas dans des cavernes de sel géantes et souterraines le long de la côte du golfe des États-Unis, ou, si c'était le cas, les paiements ne seront acceptés qu'en or, pas en dollars ou en roupies », a noté Pozsar.

L'or à 3.600 $ ?

Pozsar a également déclaré qu'aux prix actuels du marché, « le plafond de 60 dollars le baril pour le pétrole russe équivaut au prix d'un gramme d'or ». Dans une hypothèse où les États-Unis fixent les exportations russes à ce prix et que la Russie les fixe ensuite à un gramme d'or, « le dollar américain est effectivement » réévalué « par rapport au pétrole russe ».

« Mais si l'Occident cherche une bonne affaire, la Russie peut en offrir une que l'Occident ne pourrait pas refuser : 'un gramme pour plus'. Si la Russie contrecarrait le prix fixe de 60 dollars en offrant deux barils de pétrole au prix fixe pour un gramme d'or, le prix de l'or doublerait », a expliqué Pozsar.

Compte tenu de ce scénario, l'auteur a déclaré que la Russie n'augmenterait probablement pas sa production pour répondre à cette demande hypothétique, mais assurerait juste assez pour que la production ne soit pas interrompue.

« Et le plus important, l'or passant de 1.800 dollars à près de 3.600 dollars augmenterait la valeur des réserves d'or de la Russie et sa production d'or à la maison et dans une série de pays d'Afrique. Fou ? Oui. Improbable ? Non », a ajouté Pozsar.

Le contributeur a ajouté que la décision de la Russie de lier l'or au pétrole serait déterminante pour « ramener l'or en tant que moyen de règlement et augmenter fortement sa valeur intrinsèque ». Cependant, ce scénario présente un risque de manque de liquidités pour les banques actives sur le marché de l'or papier, « car toutes les banques actives dans les matières premières ont tendance à être des créances dérivées longues de gré à gré couvertes par des contrats à terme ».

« C'est un risque auquel nous ne pensons pas assez et un risque qui pourrait compliquer la prochaine fin d'année, car une forte variation des prix de l'or pourrait forcer une mobilisation inattendue des réserves et une expansion des bilans et des actifs pondérés en fonction des risques. C'est la dernière chose dont nous avons besoin vers la fin de l'année », a résumé Pozsar.

L'indice de référence Brent n'est pas encore descendu sous la barre des 80 dollars, tandis que l'indice WTI est toujours un peu au-dessus de la barre des 75 dollars. Pendant ce temps, l'or rebondit après avoir atteint ses plus bas niveaux depuis le début de l'année le mois dernier, frôlant la barre des 1.800 dollars.

Source : Économie du commerce - Les informations pour ce briefing ont été trouvées via le Crédit Suisse. L'auteur n'a aucune sécurité ou affiliation liée à cette organisation. Pas une recommandation d'achat ou de vente. Faites toujours des recherches supplémentaires et consultez un professionnel avant d'acheter un titre. L'auteur ne détient aucune licence.

https://thedeepdive.ca/zoltan-pozsar-gold-at-3600-is-not-improbable-if-us-refill-reserves-with-russian-oil/

_________________
« Si la connaissance crée parfois des problèmes, ce n'est pas l'ignorance qui permet de les résoudre. » (Isaac Asimov)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Zoltan Pozsar
MessagePublié: 07 Déc 2022 09:59 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 06 Juil 2011 15:17
Messages: 7979
Localisation: Portugal
Citer:
Le pétrole russe se vend à 79 dollars le baril en Asie lundi, bien au-dessus du plafond des prix
5 décembre 2022 - Reuter - Reportage de Reuters

Le mélange pétrolier russe ESPO du port extrême-oriental de Kozmino se vendait environ 79 dollars le baril sur les marchés asiatiques lundi – près d'un tiers de plus que le prix plafond imposé au pétrole russe par le G7 et l'Union européenne – selon aux données Refinitiv et aux estimations provenant de sources du secteur.

La Russie exporte jusqu'à 65 millions de tonnes de pétrole ESPO Blend par an via le pipeline ESPO (Eastern Siberia-Pacific Ocean), dont jusqu'à 35 millions de tonnes via le port de Kozmino.

https://www.reuters.com/business/energy/russian-oil-selling-79barrel-asia-monday-well-above-price-cap-2022-12-05/

_________________
« Si la connaissance crée parfois des problèmes, ce n'est pas l'ignorance qui permet de les résoudre. » (Isaac Asimov)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 45 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Sauter vers:  
Powered by phpBB2007 phpBB Group
Translated by phpBB.fr © 2007, 2008 phpBB.fr







*